Pour un traitement analytique et institutionnel des psychoses

Résumé. Soutenue par un cadre institutionnel modélisé par les lois du langage, une thérapeutique des psychoses est possible dès lors que sa visée concerne la conquête d’un lien social plutôt qu’une guérison régie par des normes. Le travail porte sur la jouissance prisonnière des soubassements du langage en essayant de la détourner au profit de l’acte de parole et d’une langue de l’adresse. Ce déplacement peut être considéré comme une création. S’adjoignent à cette intention fondamentale, la construction d’un récit rendu possible par la traversée institutionnelle, le travail de la perspective et une conception du secteur où du sujet se délègue d’un lieu à l’autre comme dans une chaine signifiante.

Lire le reste de cet article »