Antériorité de l’éthique sur le collectif

Résumé

Dans une lecture croisée de la psychodynamique du travail avec la psychothérapie institutionnelle, l’auteure interroge le rapport entre le collectif conçu comme espace agonistique et la sous-jacence de l’éthique. Elle analyse les rapports entre la politesse comme règle sociale et la gentillesse comme règle éthique et souligne les limites du modèle aristotélicien de la délibération collective, quand on a besoin de penser la dynamique du collectif soignant en tenant compte de son hétérogénéité. L’éthique est considérée comme condition du collectif autour d’un « minimum nécessaire » qui rend possible le conflit et l’élaboration de règles éthiques pour l’action. L’article se conclut sur les questions soulevées par l’articulation entre le collectif de pairs et la fonction de chef d’orchestre.

Lire le reste de cet article »

Éthique et bouts de ficelles

 Résumé. Dans cet article, l’auteure récapitule l’itinéraire de recherche qui l’a conduite à mettre sur le même plan « les récits de pause café » des soignantes avec les « petites histoires » de Jean Oury dans son séminaire à Sainte-Anne. Ces récits énoncés sur un mode tragi-comique, cathartique et humoristique, servent à l’élaboration de la souffrance générée par l’activité de soin, ainsi qu’à la transmission du métier, en développant des péripéties où l’éthique prend la forme de la ruse et l’autodérision.

Lire le reste de cet article »